Insouciants ou prévoyants?

De quel côté sont rangés les jeunes d'aujourd'hui?

Une enquête menée par la Chambre des notaires du Québec sur le sentiment de sécurité, la prévoyance et les pratiques notariales des Y : une génération aujourd'hui confrontée à son avenir.

Pourquoi les Y?

Ils sont nés entre le début des années 1980 et la fin des années 1990. On leur avait promis la lune. L’avenir leur appartenait. Depuis leur entrée sur le marché du travail, l’économie ne cesse de leur donner le vertige. Il y a une grande fascination à leur égard de la part des employeurs et des publicitaires. Génération de l’égoportrait, ils savent manier les médias sociaux. On sait qu’ils consomment différemment, mais il nous reste encore à découvrir comment ils envisagent leur avenir.

Une vie intense à la manière des Y

Si 19 % d’entre eux sont encore sur les bancs d’école, la majorité (75 %) a fait son entrée sur le marché du travail. L’achat d’une première propriété, le mariage et la naissance des enfants sont sur le point de changer leur vie, si ce n’est déjà fait.

Ces grands événements sont ainsi porteurs de lourdes obligations. Maîtrisent-ils la situation? Possèdent-ils tous les outils juridiques? La Chambre des notaires a voulu savoir si les Y ont le réflexe de personnaliser leurs protections juridiques ou s'ils se fient aveuglément à la loi.

Au cours des prochaines semaines, vous découvrirez comment ils se distinguent, région par région et globalement.

Vous pourrez également obtenir votre propre diagnostic quant à votre niveau de protection juridique grâce au Protect-O-Maître. Sous forme d’un questionnaire simple et ludique, cet outil permet de faire un survol juridique dans les domaines de la famille et du couple, de l’immobilier, des affaires et du testament et succession afin d’identifier des situations où la consultation d’un notaire peut jouer un rôle important. Le Protect-O-Maître est disponible uniquement sur le Web, par le site de la Chambre des notaires.

Qui sont-ils par rapport aux générations précédentes?

Au même âge, la vie des X ressemblait-elle à celle des Y d’aujourd’hui?

Nous avons sondé des jeunes âgés de 20 à 35 ans appartenant à la génération Y et avons comparé ces résultats à ceux de la génération X aux mêmes âges*.

Scolarité X Y
Études collégiales 30 % 33 %
Études universitaires 22 % 39 %
Vie conjugale X Y
Célibataire 39 % 29 %
En couple 61 % 71 %
Vie de famille X Y
Avec un ou des enfants 41 % 34 %
Sans enfant 59 % 66 %
Habitation X Y
Locataire 47 % 62 %
Propriétaire 53 % 38 %

* Selon les données du recensement de 1991, pour les Québécois âgés entre 20 et 35 ans, et de l’Enquête sociale générale sur la famille de Statistiques Canada de 1990.

Suivez la tournée du président de la Chambre des notaires, qui se rendra aux quatre coins du Québec dès le 22 octobre, afin de connaître le taux de protection juridique perçu de la génération Y. Chaque région a ses particularités. Des données étonnantes vous seront dévoilées!

L’attitude des Y et leur niveau de protection juridique

Ils sont confiants, inquiets ou insouciants.

Certains sont prêts à toute éventualité et d’autres font confiance aux lois et au destin (peut-être trop dans certains cas…). Le spectre est plutôt large, mais chose certaine, plus ils avancent en âge, plus leur niveau de protection est personnalisé.

Il est évidemment impossible de généraliser l’attitude d’une génération en entier. Bien que les différents membres des Y ont beaucoup de points communs, l’importance attribuée à la protection juridique personnalisée varie.

Or, selon l’étude réalisée par la Chambre des notaires, des données surprennent.

49 % sont confiants.

32 % sont inquiets.

18 % semblent insouciants.

Le notaire de famille

Peu importe le niveau de protection, 33 % des Y considèrent le notaire comme le conseiller le plus important. Mais les parents ne sont jamais très loin, avec 19 %. Le notaire de famille est donc un acteur qui est appelé à jouer un rôle important quand vient le temps d’assurer sa protection juridique.

Les confiants

Ils représentent 49 % de la génération Y. À tort ou à raison, ils se considèrent comme bien protégés juridiquement. Les confiants comptent 54 % d’hommes. Le groupe des confiants représente les Y les plus âgés.

56 % des confiants sont propriétaires.

Avec l’âge viennent les responsabilités et les inquiétudes. Ainsi, les événements de la vie, comme l’acquisition d’une première résidence, amènent les jeunes adultes à rencontrer un notaire de famille, très souvent pour la première fois. Suivant ce premier contact, ils connaîtront davantage le genre de services qu’offre le notaire.

Martin est confiant. À 32 ans, il possède une petite entreprise qu’il a fondée avec un ami d’université. Avant de se lancer dans les affaires, Martin avait pris soin de se faire conseiller. Lui et sa copine Annie, avec qui il possède un cottage dans un quartier résidentiel, attendent un enfant dans la prochaine année. Ils sont bien nerveux quant à leur nouvelle vie de parents, mais se sentent très en confiance d’un point de vue juridique : le couple a signé un contrat de vie commune, chacun a fait son testament notarié et a signé un mandat donné en prévision de l’inaptitude. À chacune des grandes étapes de leur vie, leur notaire de famille n’est jamais bien loin!

Les insouciants

Ils représentent 18 % de la génération Y. Ils sont conscients qu’ils sont peu protégés d’un point de vue juridique (par exemple, ils n’ont pas de testament, pas de contrat de mariage, etc.). Or, cette situation ne les dérange pas. Ce groupe illustre bien l’expression « vivre et laisser vivre ».

91 % des moins de 25 ans n’ont pas de testament.

Ce qui se dégage du groupe des insouciants, c’est le sentiment d’avoir la vie devant soi. Il s’agit évidemment du groupe le plus jeune, le plus masculin et qui compte le moins de propriétaires. L’insouciance et la témérité semblent caractériser ce groupe, le plus petit des trois présentés dans ce sondage.

Marc-Antoine est insouciant. Après avoir terminé sa technique policière il y a trois ans, il a déménagé à Montréal, où il a rencontré Amélie, avec qui il vit depuis deux ans. À 26 ans, fonder une famille ne fait pas partie de ses plans pour l’instant, mais il projette d’acheter un condo d’ici quelques années. Tant qu’il ne concrétisera pas l’acquisition du condo, une visite chez un notaire ne s’impose pas selon lui.

Les inquiets

Ils représentent 32 % de la génération Y. Ils envisagent de consulter un notaire de famille, mais ce projet ne s’est toujours pas concrétisé. Entre-temps, ils estiment être dans une période d’incertitude quant à leur niveau de protection.

40 % des répondants ayant des enfants se disent inquiets.

Le désir d'avoir des enfants anime 36 % des répondants. Une responsabilité qui contribue à hausser le niveau d’inquiétude, selon l’étude.

Julie est inquiète. Enceinte pour une deuxième fois en trois ans et demi, son petit Thomas n’est pas de tout repos. Elle prévoit quitter le travail bientôt pour son congé de maternité. Julie a 28 ans et n’a toujours pas de poste permanent : elle considère donc sa situation comme précaire. Elle est mariée à Émile depuis maintenant quatre ans. Ils ont bien un contrat de mariage et un testament, mais depuis l’arrivée du premier enfant, ils se disent que ces documents méritent sûrement une petite mise à jour.

Grandes villes et régions : le constat est-il le même?

Que ce soit pour accéder à la propriété, signer un contrat de mariage ou de vie commune ou pour agrandir la famille, les membres de la génération Y vivant en région sont plus hâtifs. D’ailleurs, ils ont plus souvent le réflexe de consulter leur notaire de famille.

Au sein de la génération Y, 24 % des Montréalais sont insouciants alors que seulement 6 % des Nord-Côtiers le sont.

La mission de la Chambre derrière la création de ce sondage

La mission de la Chambre des notaires est d’assurer la protection du public en veillant au maintien des standards de compétence des notaires et en imposant des mesures disciplinaires le cas échéant. Autrement dit, la Chambre s’assure que le citoyen est protégé par rapport au comportement professionnel des notaires, et c’est là la limite légale de son rôle à titre d’ordre professionnel.

Ce sont les notaires, dans l’exercice quotidien de leur fonction de conseiller juridique, qui consacrent leurs efforts à la protection des citoyens et de leurs intérêts.

En travaillant de près avec le public, les membres de la Chambre des notaires ont été témoins des nombreux changements culturels, idéologiques et technologiques qui, au fil des années, ont façonné la société québécoise. De ces bouleversements est issue la génération Y.

Entrée dans l’âge adulte, cette génération est aujourd’hui confrontée à de nouvelles réalités telles qu’avoir un enfant, acheter une propriété ou devenir entrepreneur.

Les jeunes de la génération Y doivent donc réaliser l’importance de contrôler leur vie sur le plan juridique.

Cliquez simplement sur l’icône au bas du menu pour accéder au Protect-O-Maître.

Défilez vers le bas pour poursuivre votre lecture
ouvrir le menu

Méthodologie

Fermer

Cette étude a été réalisée du 19 au 24 novembre 2014 au moyen d’un questionnaire en ligne auprès d’un échantillon représentatif de 1 440 Québécoises et Québécois âgés de 20 à 35 ans, tant francophones qu’anglophones, provenant de toutes les régions administratives de la province.

Aperçu de l'étude

Une étude menée par la firme de recherche Léger Marketing et l’agence Publicis Montréal.

Banque de données

Fermer

Consultez tous les graphiques de l'étude en choissant les paramètres de votre choix.

Médias

Fermer

La Chambre des notaires du Québec met l'intégralité des contenus de l'étude à votre disposition. Veuillez sélectionner le matériel désiré dans la liste suivante.

ATTENTION

Veuillez cocher au moins un document à télécharger

Veuillez indiquer votre prénom

Veuillez indiquer votre nom

Merci !
Un courriel vous a été envoyé avec les liens de téléchargements des documents.

Partage

Fermer

Partagez les étonnants résultats de cette étude dans vos réseaux sociaux.

LinkedIn

Twitter

Facebook

Contact

Fermer

Utilisez le formulaire suivant si vous avez des questions, des commentaires à formuler ou si vous désirez entrer en contact avec une personne-ressource.

ATTENTION

Veuillez entrer votre message

Veuillez indiquer votre prénom

Veuillez indiquer votre nom

Merci !
Votre message a bien été envoyé.

Titre exemple

Fermer
Télécharger en format PDF